• En attendant le grand soir
    © Ian Grandjean
  • En attendant le grand soir
    © Ian Grandjean
 Pierre-Jean Bréaud, accompagné de ses artistes dont certains ont joué avec les compagnies Royal de Luxe et XY, donnent à vivre une version circassienne du bal dans une ambiance de dérision et de partage.  Télérama

Nous sommes assis autour du plateau. Au centre, un clown-DJ, six acrobates et deux danseurs commencent à jouer, à tourner et à défier l’équilibre à travers des figures et portés acrobatiques spectaculaires. Entre tango, rock, valses, rondeaux et jazz, la frontière entre la danse et le cirque se brouille et s’efface. Peu à peu, sans qu’on ne s’en rende compte, les artistes se rapprochent des spectateurs ou peut-être est-ce le contraire. Peu importe.
Dans cette seconde création de la compagnie Le Doux Supplice, les danseurs et circassiens font de la piste un espace de rencontre entre les disciplines et entre les spectateurs et les artistes. En attendant le grand soir est un spectacle à voir et à danser, une invitation à prendre part à une fête collective dans l’esprit des grands bals populaires.
Tous en piste et laissons place au doux vertige de la danse !