1897-1900

La salle des fêtes

En 1897, parce que les habitants désirent depuis longtemps un espace de convivialité et de festivités, la Ville se lance dans la construction d’un lieu de vie culturel, sur la place de la Sous-Préfecture, au cœur de la vie quotidienne. Le 15 février 1898, la salle des fêtes de Villefranche-sur-Saône est inaugurée avec un spectacle de la Comédie Française. En 1899, elle doit fermer ses portes. Sa façade prend « des airs un peu trop penchés » ! Des malfaçons importantes sont reconnues et plusieurs mois de travaux sont nécessaires.La Salle des fêtes est rouverte en 1900. En ce début de xxe siècle, elle est avant tout un lieu de rassemblement et de plaisir. On y donne des bals populaires, des banquets, des spectacles en tous genres.

1953-1958

Le théâtre

Gravement endommagée par de nombreux incendies, la Salle des fêtes doit à nouveau fermer au public en 1953.

Un processus très long de rénovation s’engage. La salle à l’italienne avec ses galeries et ses loges est remplacée par une salle frontale ornée par deux balcons. Les sièges des spectateurs sont fixés au sol ; l’espace scénique prend de l’ampleur.

En 1958, la rénovation terminée, la salle des fêtes de Villefranche-sur-Saône prend le nom de théâtre et se destine uniquement à des représentations théâtrales et musicales. Des artistes parmi les plus célèbres s’y produisent et le théâtre acquiert très vite une notoriété semblable à celle des théâtres lyonnais.

1990-1992

LA RESTAURATION

En 1990, le Théâtre est devenu trop petit et trop vieux pour accueillir dignement des artistes et des spectateurs de plus en plus nombreux. La Ville confie alors la rénovation du bâtiment à l’architecte Jean-Claude Rérolle et au scénographe Igor Hilbert. C’est une véritable reconstruction ! Seuls les murs et une partie de la charpente sont conservés. L’espace scénique est entièrement rebâti. Sur la nouvelle façade, esthétique contemporaine et architecture d’origine s’unissent harmonieusement, créant ainsi un équilibre subtil entre tradition et modernité.Depuis sa réouverture en 1992, le théâtre s’engage à être un espace public, ouvert à tous : un lieu qui se bat contre l’exclusion culturelle, qui défend la création, la qualité et la vie artistiques sous toutes leurs formes.

Depuis 2007

Le théâtre aujourd’hui

Après deux ans de travaux qui ont fait disparaître la place de la Sous-Préfecture, la place des Arts est inaugurée le 7 mai 2007. Au vaste parking construit quarante ans plus tôt, se substituent les bassins en cascade, les bancs publics, les arbres et les kiosques.

L’espace retrouve la vocation qui était la sienne jusqu’au milieu du xxe siècle : rassembler et divertir.

Le théâtre, qui s’ouvre sur la place des Arts, se voit d’autant plus attractif et placé sous de bons augures.