• Les Yeux de Taqqi
    © Alejandro Guerrero
  • Les Yeux de Taqqi
    © Alejandro Guerrero
 Trois comédiennes marionnettistes manipulent à vue et avec précision, sur une partition musicale qui mêle chant traditionnel et son électro dans une scénographie mobile (effets lumière, ombres, papier et tissu aérien) de toute beauté.  Télérama

Adapté d’une légende inuit, Les Yeux de Taqqi raconte l’histoire d’un jeune enfant aveugle qui vit avec sa sœur auprès d’une grand-mère acariâtre et doit, pour être un homme, tuer un ours polaire. Il veut voir, veut savoir, veut pouvoir et se lance donc avec son chien à la quête du royaume des grands. Commence alors pour le jeune inuit, un fantastique et onirique périple fait de rencontres inattendues, d’embûches et de bravoure au cours duquel il découvre que l’ours blanc n’est pas l’ennemi qu’on lui a décrit. Entre rêve et réalité, traversant les paysages aussi immaculés qu’étincelants du Groenland, ce conte initiatique nous entraîne dans un univers fantasmagorique baigné de spiritualité et de magie. Sur scène, des ombres chinoises et deux marionnettistes donnent vie avec poésie et délicatesse aux aventures de notre jeune explorateur courageux.
Un voyage merveilleux teinté d’humanité et d’entraide. Une parenthèse magique pour les petits et grands enfants.
Nommé aux Molières 2020 dans la catégorie Jeune Public.