Trois metteuses en scènes seront associées au Théâtre de Villefranche pour les deux saisons à venir.

Trois jeunes femmes qui s’emparent de textes forts et complexes (comme Ambre Kahan avec Ivres d’Ivan Viripaev cette année), de sujets en prise directe avec l’actualité (Ceux d’à côté (titre provisoire) de Julie Guichard, dont le spectacle en création cette année s’intéressera aux personnes accompagnant les malades), ou encore un théâtre au présent se saisissant de questions politiques (Je suis venu.e pour rien de Maïanne Barthès pour une variation libre sur l’ennui aussi drôle que poétique).

Dans le cadre de cette association, ces équipes artistiques bénéficieront d’un soutien financier (coproductions) mais aussi d’une mise à disposition d’espaces de travail, d’accompagnements techniques ou administratifs (résidences).

Ambre Kahan

Ambre Kahan \ Cie Get Out

Née à Avignon en 1985, Ambre Kahan se forme à la musique avant de vivre sa première expérience théâtrale avec Anatoli Vassiliev dans la création Thérèse Philosophe en 2007, aux côtés de Valérie Dréville et Stanislas Nordey, avant d’intégrer l’école du Théâtre national de Bretagne sous la direction de ce dernier. Get Out Of My Garden est sa première mise en scène, créée en 2011 dans le cadre des cartes blanches du TNB. Elle travaille notamment avec Thomas Jolly et est interprète dans des pièces de Stanislas Nordey, Delphine Bailleul, Éric Lacascade et Simon Delétang. Elle met en scène Ivres, texte de Ivan Viripaev qu’elle co-traduit et qui se jouera en 2021 aux Célestins, coproduit par ces derniers, ainsi qu'au Théâtre de Villefranche dans une production déléguée du Quai CDN d’Angers. Elle crée la compagnie GET OUT en 2018, à Lyon.
Pour sa prochaine création, elle adaptera le roman fleuve de Goliarda Sapienza L’Art de la joie, pièce pour 10 comédiens avec dans le rôle principal la comédienne Audrey Bonnet. Un spectacle coproduit, entre autres, par le Théâtre de Villefranche. Elle est invitée à participer au festival Jeunes créatrices en février 2022 pour présenter une étape intime du début du travail de l’adaptation du texte.

Ivres

Julie Guichard

Julie Guichard \ Cie Le Grand Nulle part

Originaire de Tours, Julie Guichard poursuit un cursus universitaire en Arts du spectacle et se forme au métier de l’acteur.rice à Paris. En 2011, elle intègre l’Ensatt en Mise en scène et termine en parallèle son Master 2 à l’université de Lyon 2. En 2015, elle fonde à Lyon la compagnie Le Grand Nulle Part. Elle assiste Marcel Bozonnet, Claudia Stavisky et Christian Schiaretti à Lyon, Paris et Ouagadougou et travaille au département des fictions à France Culture comme adaptatrice. En 2017, elle collabore à l’élaboration du festival EN ACTE(S) autour des écritures contemporaines et intègre le cercle de formation et de transmission au Théâtre National Populaire de Villeurbanne. Dans ce cadre, elle monte Nos cortèges, Meute et Antis de Perrine Gérard ainsi que Petite Iliade en un souffle, jeune public d’après Homère de Julie Rossello Rochet. En parallèle, elle crée Et après de Marilyn Mattei, Entrer, sortir, ne pas s’attarder – Épisode 1 d’après des nouvelles de Raymond Carver et Part-dieu, chant de gare de Julie Rossello Rochet, actuellement en tournée. Julie Guichard et Julie Rossello Rochet s’associent à nouveau pour le prochain spectacle de la compagnie, dont la création est prévue à l’automne 2022 au Théâtre de Villefranche. Ceux d’à côté (titre provisoire) est un projet d’envergure sur le monde hospitalier, du point de vue de celles et ceux qui accompagnent la maladie, les proches comme les soignant.e.s. Le Théâtre de Villefranche accompagne cette création en coproduction et accueil en résidence.

Ceux d'à côté

Maïanne Barthès

Maïanne Barthès \ Cie Spell Mistakes

Maïanne Barthès a fait des études de Lettres Supérieures et de Philosophie. Elle entre à l’école de la Comédie de Saint-Etienne en 2006 et joue par la suite sous la direction d’Anne Courel, Richard Brunel, Maxime Mansion, Vladimir Steyaert…
En 2008, elle crée la compagnie United Mégaphone. Elle y met notamment en scène Je hais les voyages et les explorateurs d’après Copi puis Will Self et Rouge, commande d’écriture à Emmanuel Darley sur la désobéissance civile. Elle collabore régulièrement avec la Comédie de Valence de 2014 à 2019 où elle crée deux spectacles tout public. Maïanne Barthès crée en 2015 la compagnie Spell Mistake(s) avec le désir de défendre un théâtre politique et d’urgence. Elle axe son projet sur la collaboration avec des auteurs-trices vivants ou encore dans l’écriture au plateau.
Elle entame un compagnonnage avec Lucie Vérot, autrice, et met en scène le spectacle Prouve-le, qui questionne la théorie du complot à travers l’histoire de deux collégiens (spectacle lauréat du prix célest’1 2020) tandis qu’Antigone Faille Zero Day, explore les formes de résistance et de désobéissance civile liées à internet.
En 2019, Maïanne Barthès répond à l’invitation de Mbaye Ngom, comédien sénégalais, et le met en scène dans Un étranger, de Moises Mato-Lopez, monologue puissant et sans concession sur l’exil en tournée cette saison dans des lycées du territoire et présenté dans le cadre des Midis du théâtre. En 2021 elle crée Je suis venu.e pour rien, une forme écrite au plateau pour quatre comédiens qui explore et dissèque le thème de l’ennui que nous accueillerons en février 2022 dans le cadre du festival Jeunes créatrices. Maïanne Barthès est également artiste associée au Théâtre de Roanne et à la Comédie de Saint-Etienne.

Un étranger Je suis venu.e pour rien