• Une femme se déplace © Zoé Laulanie
    © Zoé Laulanie
  • Une femme se déplace © Christophe Raynaud de Lage
    © Christophe Raynaud de Lage

Après Portrait de Ludmilla en Nina Simone, présenté la saison dernière, c’est à nouveau une femme qui sera au cœur de la nouvelle création de David Lescot, artiste associé au Théâtre de Villefranche. Avec le talent qu’on lui connaît, il dresse le portrait d’une femme d’aujourd’hui, Georgia, 35 ans, qui se découvre le pouvoir de voyager dans le temps de sa propre vie, vers l’avant ou vers l’arrière : revisiter son passé lui permet de tenter de modifier le présent.

Le texte, s’il est drôle, a aussi ses côtés sombres : « Je voulais faire une comédie musicale avec une vraie histoire qui contienne aussi une réflexion philosophique sur nos vies. Nos désirs, nos folies, nos abîmes », explique David Lescot. On retrouvera sur scène une troupe de quinze comédiens, musiciens et chanteurs, dont sa Nina Simone, alias Ludmilla Dabo, la voix singulière d’Élise Caron, mais aussi un grand habitué des comédies musicales : le chanteur et comédien Jacques Verzier.

Rencontre bord-plateau
me 3 déc avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation
Une comédie musicale où l’on chante, où l’on rit, où le plaisir de la musique jouée en direct emporte le spectateur.