• Tabarnak © Audric Gagnon
    © Audric Gagnon
  • Tabarnak © Guillaume Morin
    © Guillaume Morin
  • Tabarnak © Nicolas Descoteaux
    © Nicolas Descoteaux

Des circassiens barbus et en bras de chemises à carreaux qui jonglent avec des haches et dansent au son du banjo, ça vous rappelle quelque chose ? On a découvert le Cirque Alfonse, dans la lignée des grands collectifs circassiens de l’Est canadien, avec Timber ! en 2014.

Ils puisent leurs thèmes dans le folklore national qu’ils revisitent à la sauce contemporaine. La vie dans les camps de bûcherons pour Timber ! les foires d’antan avec Barbu et l’église du village pour Tabarnak (juron blasphématoire québécois). Leur dernière création nous embarque pour une virée débridée entre enfer et paradis.

Sur une scène encombrée d’objets improbables, de crosses de hockey en bancs d’église, six circassiens et trois musiciens s’ébattent, chantent, dansent et enchaînent prouesses acrobatiques, pirouettes, voltiges et sauts à la balançoire russe sur un rythme effréné. Les encensoirs volent, la musique, très présente, balance entre néo-trad et rock, et les performances physiques, aux sangles ou encore au mât chinois, sont bluffantes. À voir sans aucune modération !

Débarqués de la Belle Province, ces Québécois pur jus défendent la tradition d’un cirque familial itinérant.