• Jean-Rémi Chaize © Patrick Roy
    © Patrick Roy
  • Jean-Rémi Chaize © Patrick Roy
    © Patrick Roy
  • Jean-Rémi Chaize © Patrick Roy
    © Patrick Roy

« L’envie de jouer seul me fascinait », raconte le comédien lyonnais passé par l’ENSATT. Dont acte avec ce seul-en-scène, On n’est pas des chiens, où il brosse sans complaisance, mais avec tendresse, une galerie de personnages tous plus vrais que nature, des hommes et des femmes touchants qu’il raconte avec leurs tics, leurs obsessions, leurs fêlures, leurs vides, leurs solitudes. De la grand-mère qui radote à la caissière hystérique, de la mère toxique au guide de musée loufoque, Jean-Rémi Chaize rhabille tout le monde avec classe et précision, et avec suffisamment de pudeur pour ne pas tomber dans la vulgarité. Humour féroce et grinçant, écriture ciselée et textes impeccables, justesse du jeu, diction épatante, mise en scène réglée comme du papier à musique : le trentenaire à la voix éraillée fait mouche ! Jean-Rémi Chaize a d’ailleurs mis tout le monde d’accord en rapportant son lot de prix et de distinctions, dont le prix Raymond Devos ou le prix du jury du Festival de Tournon (2017). Courez-y !

Jean-Rémi Chaize façonne de sa plume féroce et de son humour cinglant des portraits d’hommes et de femmes à la fois touchants, névrosés mais toujours justes. Télérama