• Les enfants c’est moi © Fabien Debrabandereimg
    © Fabien Debrabandereimg
  • Les enfants c’est moi © Fabien Debrabandereimg
    © Fabien Debrabandereimg

Les enfants c’est moi

Marie Levavasseur / Compagnie Tourneboulé
C’est grâce à la belle performance d’Amélie Roman et de sa figure clownesque que l’on perçoit toute la richesse de ce personnage de femme-enfant, tendre et troublant. Télérama

Avec sa compagnie Tourneboulé, la metteuse en scène Marie Levavasseur propose depuis longtemps des créations pour la jeunesse qui abordent des sujets délicats comme celui des enfants soldats dans Le Bruit des os qui craquent, ou des concepts philosophiques, comme dans Comment moi je ?, accueilli en 2017. Les enfants c’est moi, c’est l’histoire d’une femme qui n’a pas tout à fait quitté l’enfance. Elle vit encore dans le monde merveilleux de son imaginaire débordant. Il y a son papi qui fume la pipe, sa grand-mère qui est au ciel, Bambi, la déesse de toutes les mères, les enfants des bois, les petites filles modèles... Cette femme aussi touchante que fantasque se laissera vite dépasser par l’arrivée de son enfant prodige. Et lui n’aura pas d’autres choix que celui de trouver sa place au milieu de cet univers peuplé d’objets décalés et de marionnettes… Accompagnée du musicien Tim Fromont Placenti, la comédienne-clown Amélie Roman donne vie à tous ces personnages, illumine avec toute sa force et sa fantaisie les multiples facettes de cette histoire et nous met face à la difficulté de quitter l’enfance avec humour et tendresse.

Un conte initiatique aussi drôle que grinçant pour réfléchir ensemble à la relation qui nous lie, parents et enfants.